Commune de Weitbruch
Commune de Weitbruch
Rechercher
Découvrir Weitbruch

Un peu d'Histoire

Au début était UUICCOBROCHO...

 

 

Les annales de l'histoire de notre province mentionnent notre cité pour la première fois vers l'an 743 sous le nom de "UUICCOBROCHO" qui a pour signification une agglomération située à un endroit marécageux à une bifurcation d'un chemin.


Plus de quatre siècles devaient passer avant que notre village se retrouve dans des documents écrits sous le nom de "WIBBRUCH" -dénomination qui est restée vivante dans le langage usuel jusqu'à nos jours ; "WIBRUECH"-, transformé par la suite en WEITBRUCH.

Les Archives Départementales font état de transactions immobilières sur le territoire de WIBBRUCH en 1166, entre le roi Philippe von Schwaben, fils cadet de l'empereur Frédéric BARBEROUSSE et le couvent LICHTENTAL en pays de Bade.

Le nom de WEITBRUCH pour une Commune est unique et n'existe pas dans les pays germaniques comme l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse. Sur les 448 Communes du Bas-Rhin, il n'y en a que deux qui portent la terminaison "bruch", c'est GRENDELBRUCH et WEITBRUCH.L'axe routier celtique allant de Strasbourg à SELTZ par BRUMATH, traverse le ban de WEITBRUCH.

Cette route, consolidée et entretenue par les Romains, nous laisse un témoignage certain dans une borne milliaire romaine, trouvée en 1859 par des bûcherons creusant une souche d'arbre dans la forêt communale, à une distance d'environ 600 mètres du village. Les Romains nommaient ces repères routiers, posés à des distances de mille pas, "Columna miliaria". 

La borne milliaire romaine

 

Le blason...


Les discussions sur le blason de WEITBRUCH, que certains prétendaient identifier dans le fer à cheval sculpté sur les bornes délimitant le ban communal, ne se justifient pas, pour la raison suivante, que cet insigne se trouve également sur les bornes limitant les autres communes avoisinantes. 

A notre connaissance le fer à cheval sculpté sur bornes, avait comme signification, que jadis les édiles de nos communes contournaient une fois par an, à cheval, le ban communal pour vérifier si les bornes étaient maintenues à leur bonne place.


Par contre, nous trouvons dans la dernière édition "Les Armoiries des Communes du Bas-Rhin" le blason de WEITBRUCH, sous forme d'une fourche ou d'un Y renversé sur un champ de verdure, avec la signification d'une agglomération située sur un chemin qui se sépare en deux directions ; explication de la situation de WEITBRUCH au centre du triangle BRUMATH -HAGUENAU - BISCHWILLER.

 

 

La population...

 

Jusqu'à la révolution française WEITBRUCH faisait partie de l'Administration de BRUMATH soumise aux comtes de HANAU - LICHTENBERG.Le village a été durement éprouvé pendant la guerre de 30 ans, par les pillages, les déportations et les massacres des hordes sauvages du pirate Ernst von MANSFELD.

A cette époque les épidémies et la famine faisaient ravage dans notre région. La population de WEITBRUCH est tombée de 320 à 150 habitants vers 1648.

Dans les 3 siècles qui suivirent elle n'a cessé de croître. Les statistiques nous rapportent qu'en 1895 WEITBRUCH comptait déjà 1970 habitants.

Après une période de stagnation, voire même de régression, la création de lotissements à partir de 1964 a amorcé sensiblement la croissance démographique, pour atteindre le chiffre de 2 700 habitants en 2012. Les foyers sont au nombre de 1 000. Il existe actuellement quelques immeubles collectifs à WEITBRUCH.

Le ban communal au début du siècle dernier